Master II DGP – Bordeaux

Définition du métier de CGP

Définition du « Conseiller en gestion de patrimoine » :

Selon le rapport relatif aux « Conseillers en gestion de patrimoine » de la Commission des finances de l’Assemblée Nationale, de juillet 2011, « de nombreux acteurs coexistent au sein de ce métier qui pour le moment n’a fait l’objet d’aucune définition législative ».

Métier récent et en plein essor, le conseiller en gestion de patrimoine est, d’après Jean-Louis GAGNADRE, Directeur d’Ethic-Finance, « un généraliste capable de réaliser un audit fiscal, économique, juridique et social de la situation d’un de ses clients afin de réaliser une optimisation dans ce cadre au regard de ses besoins ». C’est avant tout un technicien ayant une approche pluridisciplinaire du patrimoine, conseiller et commercial, qui doit vendre ses conseils d’optimisation auprès de tous ses clients.

Différence entre  « Gestion de patrimoine » et « Gestion de Fortune » :

La qualification d’une Gestion en tant que « Gestion de Patrimoine » ou de « Gestion de Fortune » ne repose sur aucun fondement juridique. Cette qualification est née de l’usage dans les établissements afin de segmenter la clientèle sur des critères de « montant » considérés, de patrimoine détenu ou encore de stratégie d’investissement.

D’après Michel DUMONT, dans Histoire et marché de gestion de patrimoine, « En faisant une moyenne basée sur les segmentations observées sur le marché, on peut admettre qu’en France on parle généralement de Gestion de Patrimoine à partir de 200 K€ d’actifs financiers (hors résidence principale et actifs professionnels) et de Gestion de Fortune à partir de 3 millions d’euros ».

Tous droits réservés - Association du Master-II Droit et Gestion du Patrimoine

Réalisation : H.GRELLOIS - 2013
Webmasters 2015 - 2016 : A. DUMAS, G. CHAMPENOIS, L. LA GUERCHE